J'ai de la mémoire.  Surtout pour les trucs qui ne servent à rien. Je suis capable de me souvenir de détails complètement anodins,  tendance complètement inutiles et oublier ce qui, pour la plupart des gens est hyyyyyyper important. Ce qui me fait souvent passer pour une mère monstrueuse, une épouse ingrate, une copine un peu barrée... Genre? 

1:je ne sais pas quel jour est né mon fils. Pas spontanément ( si je cherche si, il suffit de me dire que c'est pas le jour que je crois que c'est...). Mais je me souviens parfaitement de la couleur de la serviette qui l'a enveloppé. 

2: je ne me souviens pas de la pointure de ma fille, mais je sais qu'elle a un grain de beauté tout petit petit sur le bord de son pied.

3:je ne sais pas quelle taille de chemise je dois acheter pour le chéri,  mais je sais que si je m'assois sur ses genoux alors son oreille elle arrive là (comment ça on s'en fout de son oreille).

4:je ne connais aucune date d'anniversaire de mes cop's, mais je sais que la première fois qu'on a fait du shopping ensemble, j'avais bien envie de m'acheter un chemisier (mais je l'avais pas pris parce que, franchement, 75 euros, ça fait mal pour un chemisier.).

Ce genre de choses qui ne servent à rien. 

Je ne me souviens que de ce qui me plaît. C'était pareil à l'école. Ce qui était plutôt dommage, parce que ce qui me plaisait, ce n'était pas forcément ce qui plaisait à mes profs... 

En flânant à la bibliothèque,  je suis tombée sur un livre que je n'avais jamais repéré en librairie. Gros coup de cœur pour ce bouquin, écrit et dessiné par l'auteur du blog Trash cancan, que je ne connaissais pas plus. Comment ça,  vous ne voyez pas le rapport avec ce que j'ai ecrit plus haut? Ben le rapport que si j'avais eu une nana comme ça pour m'apprendre l'histoire,  j'aurai pu citer tous les rois de France, dans l'ordre,  et Stéphane Bern m'appellerai à chaque fois qu'il aurai besoin de précisions. 

Comme moi, elle s'attache à approfondir les côtés "beurk" de l'histoire. Tout ce que j'adore: des potins (cette reine-là,  je te raconte pas comment elle est vilaine), des horreurs avec du sang, de la syphilis,  de la vengeance...le genre de choses qui ne servent à rien (sauf à transformer le chiant en truc intéressant).  Et là,  bizarrement,  je retiens...

Je ne sais pas si vous connaissez, mais je ne peux que vous encourager à vous y pencher un peu, vous pourriez bien vous retrouver à le lire jusqu'à pas d'heure alors que vous êtes censé (censée,  censés,  censées? ) dormir...

 

517lZsRO5JL

Certains post pourraient laisser penser que je mène une vie dissolue, ou que je ne sais lire un livre que si, de façon anormalement répétée,  l'héroïne se fait fouetter (et qu'elle aime ça,  ndlr).

Alors que non, je suis saine. J'aime aussi quand c'est sanglant.