Je suis une vrai gourdasse côté consommation. Quand je vois un produit avec la mention "nouveau", woaw, j'ai envie de l'acheter (comment ça,  je n'ai pas besoin d'intercallaires trop beaux? Si!). Acheter les dernières paires de Louboutin me plairait bien, mais pour une sombre histoire de budget, bizarrement, je ne cède pas à la tentation, du coup, je me venge dans les supermarchés. 

Les produits You m'ont attirés l'œil. Surtout le packaging,  en fait. Le côté naturel, biodégradable,  non irritant, bon, ok, c'est bien, mais avouez qu'ils sont beaux, non? Et gros plus pour la recharge. Une vraie recharge (pas celle aussi grande que l'originale,  le pistolet en moins).

 Du coup, ils ont été testés à la maison, et je suis assez conquise. Déjà,  parce qu'ils sont plutôt efficaces (mais je me suis pas amusée à les utiliser comme dans les pubs avec mon gaz "oh, que je suis bête, j'ai encore oublié d'utiliser une poêle et tout est tout sale", le tout tourné en Biélorussie,  sinon, comment expliquer un tel doublage?).

Mais surtout parce que ça sent l'hôpital.  Et ça,  j'aime bien. Si ça sent l'hôpital,  c'est que c'est propre, non? (ndlr: je sais, la réponse est non. Souvent dans un hopital, ça sent le caca. ndlr 2: je sais, dans un hôpital,  c'est pas forcément propre. ndlr 3: oui, c'est bon, je sais ce que c'est une infection nosocomiale, mais là n'est, pas la question. ndlr 4: vous en avez assez que je fasse des "ndlr"? C'est mon blog, je fais ce que je veux, zavez qu'à en faire sur le votre.).

 

2013_12_08_15

 

A noter: de toute évidence, à la maison, on désinfecte beaucoup, on fait un peu les vitres, mais les WC, eux, restent dans leur jus (beurk).